Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Dos de femme, dos de mulet: les oubliées du Maroc profond

Houdaïfa Hicham
Éditeur: TOUTES LETTRES
Date de parution 08‏/02‏/2015
Synopsis des enquêtes1. Les ouvrières clandestines de MibladenAutrefois cœur économique de la région de Midelt, les mines de Mibladen sont aujourd’hui à l’abandon. Pour survivre, hommes et femmes descendent aujourd’hui ramasser les miettes de plomb et de cristaux. Sans aucune protection et au péril de leur vie.2. Les torturées de Ksar SountateLors des événements de mars 1973 dans le Moyen Atlas, l... Voir la description complète
13,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 7 à 10 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9789954348826
Date de parution08‏/02‏/2015
Poids149 g
Dimensions0٫80 x 14٫00 x 20٫50 cm
Common books attribute
AuteurHoudaïfa Hicham
ÉditeurTOUTES LETTRES
Nombre de pages112
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
Description
Synopsis des enquêtes1. Les ouvrières clandestines de MibladenAutrefois cœur économique de la région de Midelt, les mines de Mibladen sont aujourd’hui à l’abandon. Pour survivre, hommes et femmes descendent aujourd’hui ramasser les miettes de plomb et de cristaux. Sans aucune protection et au péril de leur vie.2. Les torturées de Ksar SountateLors des événements de mars 1973 dans le Moyen Atlas, la répression s’est abattue sur toute la région. Ytto Khouya Saïd, Merrou Ouhami et les autres n’avaient d’autre tort qu’être les filles et les épouses de ceux qui ont été arrêtés et exécutés. Elles ont subi les pires atrocités.3. La double peine des femmes Ninja de BerkaneBerkane, eldorado de la clémentine. Mais l’eldorado ne concerne pas les ouvrières agricoles, travailleuses journalières et saisonnières, souvent venues d’ailleurs, qui subissent une double exploitation, économique et sexuelle.4. Les femmes prêtées de Kalaat SraghnaÀ Kalaat Sraghna, des mineures sont données à des hommes qui signent avec leur père un « contrat » moyennant 20 000 à 60 000 dirhams. Une façon de contourner la loi, qui fixe à 18 ans l’âge de la capacité au mariage.5. Les sans-papiers de l’AtlasDans les régions montagneuses et enclavées de l’Atlas, des mariages sont conclus « à la Fatiha », sans aucun papier. Sans contrôle de l’âge des fiancées. Sans possibilité d’avoir un état civil pour les enfants, et de faire respecter les droits lors des divorces et des veuvages…6. Les barmettate de CasablancaÀ Casablanca, le monde de la nuit est un gouffre qui broie des femmes, souvent mères célibataires et dans la plus grande précarité. Au détriment de leur dignité et de leur santé.7. Violences envers les femmes : tour d’horizonLes associations tirent la sonnette d’alarme sur les chiffres concernant les violences faites aux femmes à travers tout le Maroc. Coups, viols, violences psychologiques, violences économiques… et indifférence des pouvoirs publics.8. Victimes de la traite dans le GolfeElles postulaient pour un poste de coiffeuse ou de manucure dans les pays du Golfe, elles s’y retrouvent sans passeport et contraintes à la prostitution. Des réseaux œuvrent au Maroc pour piéger des jeunes femmes.