Traitement en cours...
Paramètres d/'accessibilité

Corpus

Choukini Chaouki, Jones Kevin, Stétié Salah
Éditeur: KAPH
Date de publication 04‏/12‏/2019
Depuis la fin des années 1960, Chaouki Choukini développe un monde esthétique qui marque par sa singularité et sa cohérence. Ses œuvres sculpturales, principalement en bois mais parfois en marbre ou en pierre, mêlent paysages horizontaux et figures verticales, anthropomorphes, presque totémiques.À première vue, les œuvres peuvent paraître quelque peu primitivistes. À y regarder de plus près, cepen... Voir la description complète
40,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9786148035227
Date de publication04‏/12‏/2019
Poids755 g
Dimensions0٫00 x 24٫70 x 17٫70 cm
Common books attribute
AuteurChoukini ChaoukiJones KevinStétié Salah
ÉditeurKAPH
Nombre de pages128
Langue du livreFrançais
FormatLivre relié / couverture rigide
Description
Depuis la fin des années 1960, Chaouki Choukini développe un monde esthétique qui marque par sa singularité et sa cohérence. Ses œuvres sculpturales, principalement en bois mais parfois en marbre ou en pierre, mêlent paysages horizontaux et figures verticales, anthropomorphes, presque totémiques.À première vue, les œuvres peuvent paraître quelque peu primitivistes. À y regarder de plus près, cependant, on découvre une recherche sophistiquée sur les mondes organiques et mécaniques, où les monticules tout en courbes sont ponctués par un régiment de piquets ou des bases onduleuses, hérissées en dents de scie.Ses sculptures sont marquées par une forme de dissimulation inquiétante : les labyrinthes de fentes, de renfoncements et de cavités évoquent une présence humaine disparue sur la ligne d'horizon tendue. Les visions de Chaouki Choukini sont terriblement sombres. Elles évoquent un monde d'espaces vides, où les récits sont indicibles et où tout est en suspens.Cette monographie rétrospective propose un large ensemble de reproductions d'œuvres, accompagnées par un essai au long cours de Kevin Jones et d'une série de poèmes de Salah Stétié.