Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Recherches sur l'Algérie à l'époque ottomane. I. Monnaies, prix et revenus, 1520-1830

Merouche Lemnouar
Éditeur: BOUCHENE
Date de parution 01‏/01‏/2002
Monnaies, prix et revenus est le premier volume d’une série de recherches sur l’Algérie à l’époque ottomane. Cette vaste investigation s’appuie sur une exploitation quasi exhaustive du fonds ottoman d’Alger, des correspondances consulaires et commerciales occidentales relatives à l’Algérie et d’autres sources de première main. Elle a permis de suivre au plus près, sur trois siècles, l’évolution de... Voir la description complète
30,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 7 à 10 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782912946317
Date de parution01‏/01‏/2002
Poids500 g
Dimensions2٫50 x 16٫00 x 24٫00 cm
Common books attribute
AuteurMerouche Lemnouar
ÉditeurBOUCHENE
Nombre de pages314
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
Description
Monnaies, prix et revenus est le premier volume d’une série de recherches sur l’Algérie à l’époque ottomane. Cette vaste investigation s’appuie sur une exploitation quasi exhaustive du fonds ottoman d’Alger, des correspondances consulaires et commerciales occidentales relatives à l’Algérie et d’autres sources de première main. Elle a permis de suivre au plus près, sur trois siècles, l’évolution de la monnaie d’Alger dont la connaissance précise est un préalable à l’étude des mouvements des prix et des revenus. La constitution de longues séries homogènes des prix des principaux produits de consommation courante et des salaires les plus significatifs a conduit à l’analyse des fluctuations du niveau de vie des catégories sociales les plus sensibles à ces oscillations. Tout en tenant compte des pesanteurs et des particularités d’une société préindustrielle, l’analyse des mouvements des revenus s’est particulièrement intéressée au poids des structures de domination politique dans la dynamique des enrichissements et des appauvrissements. Dans la ligne des grandes orientations méthodologiques d’Ernest Labrousse et de Pierre Vilar, chaque secteur étudié est envisagé dans une vision de l’histoire à la fois globale et dynamique