Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Les chemins de traverse

Le Roy Maximilien, SOULMAN
Éditeur: BOITE A BULLES
Date de parution 03‏/06‏/2010
Selon la définition du Petit Larousse, un « Chemin de traverse » est un « chemin étroit, plus direct que la route ; un passage étroit reliant deux rues. » C'est sur ce sentier étroit que les deux personnages du livre, l'un palestinien, l'autre israélien, ont choisi de jeter l'ancre : le sentier du petit nombre, celui qui veut naviguer sur le taayoush. Le taayoush ? « Vivre-ensemble », en arabe. C... Voir la description complète
16,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782849531037
Date de parution03‏/06‏/2010
Poids301 g
Dimensions1٫00 x 16٫50 x 23٫90 cm
Common books attribute
SérieContre-Coeur
ÉditeurBOITE A BULLES
CollectionContre-Coeur
Nombre de pages112
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
AuteurLe Roy MaximilienSOULMAN
Description
Selon la définition du Petit Larousse, un « Chemin de traverse » est un « chemin étroit, plus direct que la route ; un passage étroit reliant deux rues. » C'est sur ce sentier étroit que les deux personnages du livre, l'un palestinien, l'autre israélien, ont choisi de jeter l'ancre : le sentier du petit nombre, celui qui veut naviguer sur le taayoush. Le taayoush ? « Vivre-ensemble », en arabe. C'est aussi le nom d'un mouvement de désobéissance civile, né en 2000, ayant vocation à créer des connexions judéo-arabes. Dans Les Chemins de traverse, Maximilien LeRoy et Soulman mettent en image le témoignage de 2 militants. L'un, israélien et déserteur, a perdu un oeil en voulant ouvrir ceux de ses concitoyens. Il milite acticvement au sein de l'association Les Anarchistes contre le mur. L'autre, palestinien, est militant de « Cercle des parents », un association ayant pour but de réunir des israéliens et palestiniens touchés par la perte d'un de leurs enfants.