Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

En transit

Regnard Céline
Éditeur: ANAMOSA
Date de parution 22‏/09‏/2022
L'historienne des migrations Céline Regnard s'intéresse ici à un temps du parcours migratoire jusque-là peu exploré : celui du transit, ce moment et ces lieux de l'entre-deux. À partir de l'exemple des Syriens de la fin du XIXe siècle, c'est aussi une histoire incarnée qui s'écrit ici, à hauteur d'hommes et de femmesNageeb Arbeely, interprète à Ellis Island, Boulos Kaouan et César Tasso, pisteurs ... Voir la description complète
26,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782381910161
Date de parution22‏/09‏/2022
Poids602 g
Dimensions3٫60 x 14٫10 x 22٫00 cm
Common books attribute
ÉditeurANAMOSA
Nombre de pages456
Langue du livreFrançais
AuteurRegnard Céline
Description
L'historienne des migrations Céline Regnard s'intéresse ici à un temps du parcours migratoire jusque-là peu exploré : celui du transit, ce moment et ces lieux de l'entre-deux. À partir de l'exemple des Syriens de la fin du XIXe siècle, c'est aussi une histoire incarnée qui s'écrit ici, à hauteur d'hommes et de femmesNageeb Arbeely, interprète à Ellis Island, Boulos Kaouan et César Tasso, pisteurs à Marseille, la jeune Amelia Beshara, un colporteur en Alabama, le poète Khalil Gibran... Autant de visages présents sur la couverture de cet ouvrage. Ces femmes et ces hommes ne se sont pas forcément croisés, mais ont en commun d'avoir vécu ce moment si particulier et peu exploré de l'expérience migratoire qu'est le transit. Venant du Liban ou de Syrie entre les années 1880 et 1914, leur trajectoire les fait s'arrêter et vivre durant des étapes plus ou moins longues dans les ports que sont Beyrouth, Marseille, Le Havre et New York. Dans un récit très incarné, nourri de ces parcours singuliers, l'historienne Céline Regnard s'est attachée à privilégier le point de vue des migrants, écrivant une histoire à hauteur d'hommes et de femmes. Ce sont également une multitude d'autres acteurs et d'actrices, un monde institué et/ou parallèle dans les villes-ports concernées, qui entrent en scène : passeurs, bateliers, pisteurs, logeurs, mais aussi médecins et policiers ; en effet, cet entre-deux que représente le transit est un moment de contact singulier et particulier entre ces migrants syriens, souvent vêtus à l'orientale et parlant arabe, et les populations occidentales. Si les regards portés sur eux sont multiples, de l'empathie à tendance paternaliste à l'inquiétude, les Syriens produisent également dans ces moments de passage des représentations d'eux-mêmes et des autres. Des expériences et un monde qui paraissent bien lointains, mais qui résonnent pourtant fortement avec notre présent, à l'heure des frontières qui se ferment et des contrôles renforcés, quand les transits se prolongent pour devenir des impasses ou des rétentions...