Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Ottomania

Raisi Lara al, OUKACHA Nidal
Éditeur: ERICK BONNIER
Date de parution 08‏/06‏/2023
Après l’effondrement de l’Empire ottoman et l’abolition du Sultanat, la République de Turquie, a été proclamée le 29 octobre 1923 par son fondateur Mustafa Kemal. Durant son mandat, il s’est attelé à éradiquer l’héritage ottoman et à séparer le politique du religieux. Il orienta la Turquie vers la voie de l’occidentalisation et de la modernisation. Toutefois, l’arrivée au pouvoir de l’AKP en 2002 ... Voir la description complète
20,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 7 à 10 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782367602776
Date de parution08‏/06‏/2023
Poids3 g
Dimensions1٫90 x 14٫50 x 19٫00 cm
Common books attribute
AuteurRaisi Lara alOUKACHA Nidal
ÉditeurERICK BONNIER
Nombre de pages250
Langue du livreFrançais
Description
Après l’effondrement de l’Empire ottoman et l’abolition du Sultanat, la République de Turquie, a été proclamée le 29 octobre 1923 par son fondateur Mustafa Kemal. Durant son mandat, il s’est attelé à éradiquer l’héritage ottoman et à séparer le politique du religieux. Il orienta la Turquie vers la voie de l’occidentalisation et de la modernisation. Toutefois, l’arrivée au pouvoir de l’AKP en 2002 et l’élection de Recep Tayyip Erdogan à la présidence de la République en 2014 engage la Turquie vers une autre voie, en s’éloignant graduellement de l’héritage kémaliste au profit d’un islamo-conservatisme dont les contours demeurent ambigus et équivoques. Depuis des années, Erdogan ambitionne de promouvoir une image nouvelle de la Turquie, qui s’articule autour d’un islamisme politique modéré, mais très pragmatique, à la différence des modèles saoudien et iranien. Cette ambition se heurte à plusieurs défis : l’irrésoluble question Kurde, la question arménienne, les contentieux avec la Grèce, un grand fossé avec les pays arabes, une politique étrangère ambivalente qui ne s’inscrit pas dans la durabilité à l’égard de plusieurs États, un interventionnisme international rarement apprécié, des canaux de politique étrangère parfois informels et peu conventionnels. En 2023, la Turquie célèbre le centenaire de la création de la République de Turquie qui coïncide avec la tenue des élections présidentielles. Lesquelles sont décisives pour l’avenir de ce pays. En cas de réélection du président Erdogan, sa politique islamo- conservatrice sera incontestablement ancrée dans la société turque mais encore, la société internationale sera définitivement dans l’obligation de traiter avec cette nouvelle Turquie. Une nouvelle étape de l’histoire de ce pays va commencer.