Traitement en cours...
Paramètres d/'accessibilité

Berbères juifs

Cohen-Lacassagne Julien, Sand Shlomo
Éditeur: FABRIQUE
Date de publication 19‏/06‏/2020
Voici un livre qui bouleverse comple`tement les ide´es rec¸ues sur l’origine des juifs d’Afrique du Nord. Le re´cit classique est simple : apre`s la destruction du deuxie`me temple de Je´rusalem par les troupes de Titus en l’an 70 de notre e`re, les juifs de Jude´e furent contraints a` l’exil et se disperse`rent dans le monde entier, ou` ils fonde`rent des communaute´s europe´ennes, orientales, af... Voir la description complète
14,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782358721967
Date de publication19‏/06‏/2020
Poids164 g
Dimensions1٫70 x 11٫00 x 16٫70 cm
Common books attribute
AuteurCohen-Lacassagne JulienSand Shlomo
ÉditeurFABRIQUE
Nombre de pages160
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
Description
Voici un livre qui bouleverse comple`tement les ide´es rec¸ues sur l’origine des juifs d’Afrique du Nord. Le re´cit classique est simple : apre`s la destruction du deuxie`me temple de Je´rusalem par les troupes de Titus en l’an 70 de notre e`re, les juifs de Jude´e furent contraints a` l’exil et se disperse`rent dans le monde entier, ou` ils fonde`rent des communaute´s europe´ennes, orientales, africaines, asiatiques et maghre´bines. Dans cette conception, les juifs d’Afrique du Nord descendent, comme tous les autres, de la population initiale de Jude´e.Il apparai^t aujourd’hui que si le temple a bien e´te´ de´truit, l’exil conse´cutif n’a jamais eu lieu. Comment un exode aussi massif aurait-il pu mate´riellement se produire ? « Dans quels camions ? » demande Shlomo Sand dans son grand livre, « Comment le peuple juif fut invente´ » (Fayard, 2008). Les communaute´s juives e´taient nombreuses dans tout l’Orient bien avant la destruction du temple : d’apre`s Philon d’Alexandrie, les juifs e´taient plus nombreux en Egypte, en Libye, en Asie mineure et surtout a` Babylone qu’autour de Je´rusalem. Ils ne parlaient he´breu que pour la liturgie et le reste du temps, ils utilisaient la langue du pays ou` ils vivaient (souvent le grec).D’ou` proviennent donc les juifs d’Afrique du Nord? la re´ponse est simple : ce sont des Berbe`res judai¨se´s. Le judai¨sme antique e´tait fortement prose´lyte (a` la diffe´rence du judai¨sme actuel) Le monothe´isme juif, ne´ a` Babylone, s’est propage´ dans le bassin me´diterrane´en, sous l’œil bienveillant (au moins au de´but) de l’empire romain, Les Phe´niciens, grands navigateurs – ce que leurs voisins Judéens n’e´taient pas – a beaucoup contribue´ a` l’extension du monothe´isme juif, dont ils e´taient proches par la langue et les ide´es.On appelle souvent « Se´pharades » les juifs d’Afrique du Nord. Cohen-Lacassagne montre que c’est une erreur : se´pharade signifie espagnol (ou plus largement ibe`re). Or s’il est vrai qu’une partie des juifs d’Espagne ont franchi le de´troit lors de la reconquista par les Rois tre`s catholiques, ils ne repre´sentent qu’une tre`s faible partie de la population juive maghre´bine de l’e´poque – constitue´e, re´pe´tons-le, de Berbe`res judai¨se´s.« Au Maghreb comme ailleurs, e^tre juif ne coi¨ncide ni avec une re´alite´ ethnique, ni avec une re´alite´ linguistique, ni avec une re´alite´ nationale – pas plus qu’e^tre musulman. » En Me´diterrane´e et au Moyen-Orient s’est constitue´e avec l’arrive´e de l’islam une authentique civilisation jude´o-musulmane, bien plus re´elle que l’hypothe´tique civilisation jude´o-chre´tienne. Apre`s le triomphe du christianisme, devenu religion officielle, le judai¨sme se trouva confine´ dans l’arrie`re-pays rural, au cœur d’un re´seau de solidarite´ arabo-jude´o-berbe`re, ce qui lui a sans doute permis de survivre jusqu’a` l’e´poque actuelle.