Traitement en cours...
Paramètres d/'accessibilité

Expériences impériales

Dejugnat Yann
Éditeur: AUSONIUS
Date de publication 01‏/10‏/2020
Dès le milieu du XXe siècle, le concept d'empire fut utilisé par les historiens commeinstrument d'analyse des formations politiques qui se constituèrent dans la péninsule Ibérique et au Maghreb au Moyen Âge. Si l'“idée impériale” fut longtempsconçue comme un projet cohérent et unitaire, une émanation d'une conscience nationale, aujourd'hui les empires sont envisagés comme des entités politiquesins... Voir la description complète
19,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782356133519
Date de publication01‏/10‏/2020
Poids444 g
Dimensions1٫20 x 17٫00 x 24٫00 cm
Common books attribute
AuteurDejugnat Yann
ÉditeurAUSONIUS
SérieScripta Mediævalia
Nombre de pages200
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
Description
Dès le milieu du XXe siècle, le concept d'empire fut utilisé par les historiens commeinstrument d'analyse des formations politiques qui se constituèrent dans la péninsule Ibérique et au Maghreb au Moyen Âge. Si l'“idée impériale” fut longtempsconçue comme un projet cohérent et unitaire, une émanation d'une conscience nationale, aujourd'hui les empires sont envisagés comme des entités politiquesinstables, hybrides et éminemment pragmatiques. Fondé sur une approche pluridisciplinaire, cet ouvrage les aborde comme des expériences politiques, ens'interrogeant sur ce qui fait empire et sur la mise en évidence de cultures impériales, à la fois diverses et connectées, irréductibles à un modèle unique.Dès le milieu du XXe siècle, le concept d'empire fut utilisé par les historiens comme instrument d'analyse des formations politiques qui se constituèrent dans la péninsule Ibérique et au Maghreb au Moyen Âge. Dans une perspective nationaliste, l'“idée impériale” était alors conçue comme un projet cohérent et unitaire, une émanation de la conscience que partageaient les peuples de former une unité “hispanique” ou “maghrébine”. Après avoir été marginalisée par les études sur la genèse de l'État moderne, l'histoire des empires opère aujourd'hui un retour en force, fondé sur un profond renouvellement théorique et méthodologique. Tout en menant un travail de déconstruction des grands récits impériaux, les chercheurs conçoivent désormais les empires comme des entités politiques instables, hybrides et éminemment pragmatiques. En proposant une approche pluridisciplinaire, cet ouvrage les aborde comme des expériences politiques, en s'interrogeant sur ce qui fait empire et sur la mise en évidence de cultures impériales, à la fois diverses et connectées, irréductibles à un modèle unique.