Traitement en cours...
Paramètres d/'accessibilité

La Mort et son frère

Mani Khosraw, Nouri-moosa Sabrina
Éditeur: ACTES SUD
Date de publication 07‏/10‏/2020
Dans "l'étrange ville de Kaboul", un matin d'hiver, un jeune homme sort de chez lui pour aller retrouver celle qu'il aime. Dix minutes après, une roquette tombe sur sa maison et tue quatre membres de sa famille. L'attentat, son contexte et ses conséquences sont ensuite évoqués à partir d'une trentaine de points de vue différents, ceux de protagonistes qui de près ou de loin ont un rapport avec le ... Voir la description complète
18,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 7 à 10 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782330134983
Date de publication07‏/10‏/2020
Poids154 g
Dimensions1٫20 x 11٫50 x 21٫70 cm
Common books attribute
Nombre de pages160
AuteurMani KhosrawNouri-moosa Sabrina
SérieLittérature persane
CollectionRomans, nouvelles, récits
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
ÉditeurACTES SUD
Description
Dans "l'étrange ville de Kaboul", un matin d'hiver, un jeune homme sort de chez lui pour aller retrouver celle qu'il aime. Dix minutes après, une roquette tombe sur sa maison et tue quatre membres de sa famille. L'attentat, son contexte et ses conséquences sont ensuite évoqués à partir d'une trentaine de points de vue différents, ceux de protagonistes qui de près ou de loin ont un rapport avec le drame, d'un chauffeur de taxi à un chien errant, d'une journaliste de la télévision à l'arbre planté face au bâtiment détruit, d'un terroriste à un gamin des rues, d'un détrousseur de cadavres à la pelle qui creuse pour préparer les tombes. Ainsi les voix de Kaboul, de l'aube jusqu'à tard dans la nuit, racontent-elles des histoires d'amour, de corruption, de remords, de sexe, de massacres, de pertes, de gains, de mensonges, de cruauté, d'amitié... Une journée dans un coin du monde où la mort n'est qu'une anecdote à peine commentée, vite oubliée. Par sa narration collective, par son style aussi fluide que sobre, le roman touche à l'universel en révélant l'insupportable fragilité humaine.