Traitement en cours...
Paramètres d/'accessibilité

Présente absence

محمود درويش, Sanbar Elias, Mardam-bey Farouk
Éditeur: ACTES SUD
Date de publication 06‏/04‏/2016
Publié en 2006, «Présente absence» est l'avant-dernier livre de Mahmoud Darwich paru de son vivant. Il s'agit d'une adresse, en vingt chapitres, à son autre moi, lui restituant les moments clés de son existence, depuis la première enfance jusqu'à la mort qu'il pressentait toute proche. Ce texte éblouissant, fourmillant d'images insolites et d'allusions historiques et littéraires, teinté parfois d'... Voir la description complète
18,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782330060787
Date de publication06‏/04‏/2016
Poids176 g
Dimensions1٫20 x 13٫40 x 21٫50 cm
Common books attribute
Auteurمحمود درويشSanbar EliasMardam-bey Farouk
SérieLittérature arabe
CollectionRomans, nouvelles, récits
Nombre de pages160
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
ÉditeurACTES SUD
Description
Publié en 2006, «Présente absence» est l'avant-dernier livre de Mahmoud Darwich paru de son vivant. Il s'agit d'une adresse, en vingt chapitres, à son autre moi, lui restituant les moments clés de son existence, depuis la première enfance jusqu'à la mort qu'il pressentait toute proche. Ce texte éblouissant, fourmillant d'images insolites et d'allusions historiques et littéraires, teinté parfois d'une douce mélancolie mais parsemé aussi de traits d'humour, prolonge en quelque sorte le long poème «Murale» dans un va-et-vient permanent entre le passé et le présent. À l'enfant, fils d'un modeste paysan galiléen, Darwich rappelle l'abandon de la maison familiale et le départ en 1948, sous les bombes, au Liban ; au jeune homme, ses premiers émois amoureux ; à l'exilé, les senteurs des villes où il a résidé et les séductions de l'automne parisien ; au poète, ses rêves et ses cauchemars, et ses démêlés quotidiens avec les mots et les métaphores. Combinant fragments de mémoire et introspection, Darwich revisite les grands thèmes de son oeuvre, en se situant délibérément à l'étroite frontière entre une poésie en prose et une prose poétique.