Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

L'architecture en Algérie de 1830 à nos jours

Bertaud du Chazaud Vincent, Bertaud du Chazaud Soraya
Éditeur: MONITEUR
Date de parution 06‏/12‏/2023
Cet ouvrage, richement illustré, présente l’évolution historique des lieux, des édifices et des acteurs de l’architecture et de l’urbanisme en Algérie de 1830, fin de l’hégémonie ottomane au Maghreb, à l’aube du XXIe siècle, dans un pays ayant recouvré son indépendance depuis un demi-siècle. Il met en lumière la créativité des réalisations, les expérimentations techniques et l’importance de l’héri... Voir la description complète
39,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782281146875
Date de parution06‏/12‏/2023
Poids672 g
Dimensions2٫10 x 17٫00 x 24٫00 cm
Common books attribute
AuteurBertaud du Chazaud VincentBertaud du Chazaud Soraya
ÉditeurMONITEUR
Nombre de pages390
Langue du livreFrançais
SérieHors collection
Description
Cet ouvrage, richement illustré, présente l’évolution historique des lieux, des édifices et des acteurs de l’architecture et de l’urbanisme en Algérie de 1830, fin de l’hégémonie ottomane au Maghreb, à l’aube du XXIe siècle, dans un pays ayant recouvré son indépendance depuis un demi-siècle. Il met en lumière la créativité des réalisations, les expérimentations techniques et l’importance de l’héritage matériel et culturel. Le but de ce livre est de décrypter ce passé afin de donner des pistes de recherches et d’analyses pour l’avenir.S’articulant autour de 1962, date de l’indépendance, l’ouvrage est rythmé par décennies. Ainsi, il met en évidence :– l’importation du modèle européen dans les villes, où l’architecture locale fut parfois malmenée ;– à la charnière des XIXe et XXe siècles, avec la frénésie pour les expositions universelles et coloniales, le goût pour l’orientalisme qui permit le sauvetage de quelques édifices ou ensembles urbains ;– durant les années 1930, la construction dopée par la célébration du centenaire de la conquête de l’Algérie et influencée par l’Art déco en vogue ;– après-guerre, l’émancipation de l’Algérie, qui devint un terrain d’expérimentation fabuleux pour les nouveautés architecturales et constructives du Mouvement moderne ;– à l’indépendance, l’édification de quelques projets importants confiés à des architectes internationalement reconnus, comme le brésilien Oscar Niemeyer, puis l’intégration des premiers architectes algériens dans les ministères, les administrations ou les organismes étatiques, permettant des réalisations parfois inspirées de l’architecture ottomane ;– depuis les années 1990, le virage libéral de l’État algérien, qui impacte le statut des architectes qui, toujours plus nombreux, ouvrent des agences privées dans les grandes villes.L’ouvrage met ainsi en évidence de nombreuses réalisations architecturales remarquables, pas seulement celles des principales villes d’Algérie que sont Alger, Oran et Constantine, mais de tout son territoire, comme à Orléansville (Chlef), Ghardaïa.Ce livre, véritable voyage dans l’histoire de l’architecture, constitue une référence pour les architectes et tous les curieux désireux de prendre conscience des efforts de l’administration algérienne et des architectes, algériens et étrangers, pour dépasser les empreintes du colonialisme et écrire une architecture ayant sa propre identité.