Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Histoire de l'église d'orient

LE COZ RAYMOND
Éditeur: CERF
Date de parution 06‏/09‏/1995
Ce livre retrace l'histoire de la seule Église née à l'est de l'Empire romain, qualifiée de façon erronée de « nestorienne ». Pratiquement inconnue du monde occidental, elle assure encore de nos jours une présence chrétienne en Mésopotamie (Irak actuel). Implantée dans l'Empire perse, la communauté chrétienne s'organise rapidement autour d'un patriarche résidant à Séleucie-Ctésiphon. Si les querel... Voir la description complète
45,10€
Délais de livraison Momentanément indisponible
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782204051149
Date de parution06‏/09‏/1995
Poids1 g
Dimensions0٫00 x 0٫00 x 0٫00 cm
Common books attribute
Langue du livreFrançais
FormatLivre broché / couverture souple
SérieHISTOIRE
ÉditeurCERF
AuteurLE COZ RAYMOND
Description
Ce livre retrace l'histoire de la seule Église née à l'est de l'Empire romain, qualifiée de façon erronée de « nestorienne ». Pratiquement inconnue du monde occidental, elle assure encore de nos jours une présence chrétienne en Mésopotamie (Irak actuel). Implantée dans l'Empire perse, la communauté chrétienne s'organise rapidement autour d'un patriarche résidant à Séleucie-Ctésiphon. Si les querelles christologiques l'amènent à rompre avec le reste de la chrétienté, un grand élan missionnaire la pousse en Chine, en Inde et en Arabie. Le règne des califes de Bagdad coïncide avec l'apogée de l'Église d'Orient. Les « nestoriens » participent activement à la vie culturelle, initiant les Arabes à la philosophie et à la médecine grecques. On parle de 230 évêchés répandus à travers toute l'Asie, y compris les Mongols. Avec l'arrivée de ces derniers, les chrétiens de l'Église d'Orient vivent pour la première fois sous un régime qui leur est favorable, mais le choix d'un patriarche mongol ne suffit pas pour entraîner la conversion du Khan de Perse. L'ère ottomane voit l'Église se déchirer entre uniates, appelés chaldéens, et partisans de l'antique tradition, qui ont reçu le nom d'assyriens au siècle dernier. L'époque contemporaine est un long martyre : génocide de 1915, massacre de 1933, révoltes kurdes qui ajoutent d'autres souffrances à celles qu'a engendrées la guerre du Golfe. Elle voit surtout la fin d'une grande espérance : la constitution d'un territoire national. Pratiquemment éliminée d'Iran et de Turquie mais toujours bien vivante en Irak, la communauté assyro-chaldéenne se trouve désormais dispersée aux quatre coins du monde.