Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Capital et race

Laurent Sylvie
Éditeur: SEUIL
Date de parution 26‏/01‏/2024
1492 a subjugué le monde. On retient de l’aventure de Christophe Colomb sa « découverte » d’un continent providentiel, révélant à la fois les merveilles sans fin de la terre et la capacité inédite des hommes à s’affranchir des frontières et des entraves. Mais l’invention de l’Amérique fut plus qu’un récit : elle consacra un nouveau rapport à la nature et aux hommes qui vit alors capital et race s’... Voir la description complète
25,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 2 à 3 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782021498882
Date de parution26‏/01‏/2024
Poids556 g
Dimensions3٫30 x 14٫60 x 22٫10 cm
Common books attribute
AuteurLaurent Sylvie
ÉditeurSEUIL
Nombre de pages512
Langue du livreFrançais
Description
1492 a subjugué le monde. On retient de l’aventure de Christophe Colomb sa « découverte » d’un continent providentiel, révélant à la fois les merveilles sans fin de la terre et la capacité inédite des hommes à s’affranchir des frontières et des entraves. Mais l’invention de l’Amérique fut plus qu’un récit : elle consacra un nouveau rapport à la nature et aux hommes qui vit alors capital et race s’unir irrémédiablement.Ce livre raconte ainsi la longue histoire de ce qu’on nomme aujourd’hui le « capitalisme racial », créature à deux têtes qui fut décrite et combattue de longue date par des marxistes hétérodoxes anticolonialistes, de Rosa Luxemburg à W. E. B. Du Bois, des Antilles aux terres amérindiennes. À l’aune de leur pensée et des humanités environnementales et alors qu’il est convenu d’opposer luttes de classe et revendications raciales, Sylvie Laurent exhume la tradition intellectuelle riche et méconnue du dépassement de ce clivage.On redécouvre alors que, tant le personnage de Robinson Crusoé que Voltaire, Adam Smith et Tocqueville, ont forgé ce capitalisme historique arrimé à la domination raciale. Les États-Unis, leur horizon, sont également dévoilés : bien loin de la terre disponible à l’infini et des libertés du marché, ils sont en réalité l’empire du capitalisme racial. Il était temps que Karl Marx et Martin Luther King se retrouvent enfin.