Traitement en cours...
Paramètres d/'accessibilité

Socialter n°63 : +4°, ça va chauffer - Avril - Mai 2024

Socialter
Éditeur: SOCIALTER
Date de publication 15‏/04‏/2024
Face à l'horizon d'un monde à +3°C en 2100, d'une France à +4°C, l'adaptation est désormais à l'ordre du jour. Car la météo pourrait bientôt prendre une tournure dystopique. Leitmotiv usé du langage néolibéral, le terme suscite une légitime méfiance. Mais, alors que des lobbys, souvent soutenus par l’État, imposent leur vision, il est plus que temps de politiser les choix d'adaptation. D'autant qu... Voir la description complète
7,50€
Délais de livraison Momentanément indisponible
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN3663322128776
Date de publication15‏/04‏/2024
Poids2 g
Dimensions0٫60 x 21٫00 x 28٫00 cm
Common books attribute
AuteurSocialter
ÉditeurSOCIALTER
Nombre de pages100
Langue du livrezx
FormatLivre broché / couverture souple
Description
Face à l'horizon d'un monde à +3°C en 2100, d'une France à +4°C, l'adaptation est désormais à l'ordre du jour. Car la météo pourrait bientôt prendre une tournure dystopique. Leitmotiv usé du langage néolibéral, le terme suscite une légitime méfiance. Mais, alors que des lobbys, souvent soutenus par l’État, imposent leur vision, il est plus que temps de politiser les choix d'adaptation. D'autant que l'anticipation des impacts climatiques est d'abord un enjeu de justice, pour les pays vulnérables du Sud, comme pour les travailleurs les plus exposés au Nord. Recours à la neige artificielle, climatisation généralisée, multiplication des usines de dessalement d'eau de mer … Sur le terrain, la maladaptation est en marche. Et s'impose déjà comme l'enjeu clef de nouvelles batailles écologistes - des méga-bassines au projet de retenue collinaire de La Clusaz (Haute-Savoie). Une autre voie semble pourtant possible. A l'image du "repli stratégique" choisi par de rares communes face à la montée de l'océan, l'adaptation pourrait être l'occasion d'apprendre collectivement à renoncer à certains choix ruineux.