Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Yémen, cette Arabie que l'on disait heureuse

Auteur(s): Claerhout, François
Éditeur: ELYTIS
Date de publication 18‏/03‏/2020
Foulant les territoires littéraires des grands aventuriers de la mer Rouge, François Claerhout s'est plongé dans le passé tourmenté de la région du golfe d'Aden et de cette mer dont on n'a guère élucidé l'origine du substantif qui l'accompagne. Rouge. Est-ce la couleur qui éclabousse tragiquement certaines périodes de son histoire ?C'est à la suite de ses très nombreux séjours yéménites et l'obser... Voir la description complète
22٫00€
Disponibilité Disponible en librairie
Délais de livraison Expédié sous 1 à 2 jours ouvrés
Caractéristiques
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782356392886
Date de publication18‏/03‏/2020
Poids486 g
Dimensions25٫00 x 170٫00 x 240٫00 mm
Common books attribute
Auteur(s)Claerhout, François
ÉditeurELYTIS
Nombre de pages287
Langue du livreFrançais
Description
Foulant les territoires littéraires des grands aventuriers de la mer Rouge, François Claerhout s'est plongé dans le passé tourmenté de la région du golfe d'Aden et de cette mer dont on n'a guère élucidé l'origine du substantif qui l'accompagne. Rouge. Est-ce la couleur qui éclabousse tragiquement certaines périodes de son histoire ?C'est à la suite de ses très nombreux séjours yéménites et l'observation de la situation actuelle qu'il s'interroge : où est donc passé cette partie de l'Arabie que l'on disait heureuse ? S'est-elle diluée à jamais dans les eaux qui lèchent ses côtes pourtant si arides ? C'est en se retournant sur le passé, en côtoyant les acteurs de la grande histoire du Yémen, en foulant ses terres inondées de soleil que l'on peut comprendre la situation contemporaine d'un pays que l'Occident oublie honteusement. Ravivant les souvenirs de ses voyages à côtoyer un passé flamboyant, dont certaines villes ont gardé les traces dans leur architecture unique au monde, François Claerhout raconte ici l'un des joyaux de la civilisation humaine dont l'éclat se ternit aujourd'hui tragiquement. François Claerhout est enseignant à Niamey, au Niger. Suite aux troubles politiques qui ensanglantent une partie de l'Afrique et du Proche-Orient, il a cessé de se rendre au Mali et au Yémen, les deux pays qu'il affectionnait le plus. Fin connaisseur des cultures d'Afrique Noire, il a déjà publié un beau-livre sur les Dogons et un ouvrage particulièrement complet et érudit sur l'Éthiopie.