Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Linguistique arabe et pragmatique

Auteur(s): Pierre, Larcher
Éditeur: IFPO
Date de publication 10‏/09‏/2014
Ce volume rassemble vingt articles, publiés entre 1983 et 1997 et tirés directement ou indirectement de la thèse de l’auteur (1980), consacrée à l’opposition ?abar/inša’, qui, dans la tradition linguistique arabe, sert à classer les énoncés. Ces articles sont ventilés en deux parties. La première, intitulée « Tradition linguistique arabe et pragmatique », est elle-même subdivisée en trois sections... Voir la description complète
30٫00€
Disponibilité Disponible en librairie
Délais de livraison Expédié sous 1 à 2 jours ouvrés
Caractéristiques
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782351594018
Date de publication10‏/09‏/2014
Poids800 g
Dimensions20٫00 x 170٫00 x 240٫00 mm
Common books attribute
Auteur(s)Pierre, Larcher
ÉditeurIFPO
Nombre de pages432
Langue du livreFrançais
Description
Ce volume rassemble vingt articles, publiés entre 1983 et 1997 et tirés directement ou indirectement de la thèse de l’auteur (1980), consacrée à l’opposition ?abar/inša’, qui, dans la tradition linguistique arabe, sert à classer les énoncés. Ces articles sont ventilés en deux parties. La première, intitulée « Tradition linguistique arabe et pragmatique », est elle-même subdivisée en trois sections. La première section (« Le cadre général ») retrace le cheminement transdisciplinaire de la catégorie de ’inša’ (« performatif » vs ?abar « affirmation ») et le renouvellement que son apparition au VIIe/XIIIe siècle apporte aux trois ordres rhétorique, logique et grammatical, en révélant, pour ce dernier, une grande figure : le grammairien Ra?i al-din al-Astaraba?i (m. 688/1289). La seconde section, après avoir listé les différents éléments pragmatiques qu’on trouve chez ce dernier, en propose des « analyses de détail » : délocutifs, déictiques, connecteurs pragmatiques. La troisième section (« Les sources ») présente des éditions modernes de textes anciens inédits permettant d’affiner les analyses précédentes. La seconde partie, intitulée « Linguistique de l’arabe et pragmatique », est le symétrique de la première. Elle n’utilise plus la pragmatique moderne pour questionner la tradition linguistique arabe ; elle utilise au contraire la tradition linguistique arabe pour questionner la pragmatique moderne. Elle le fait au travers de thèmes déjà abordés dans la première partie, comme les délocutifs ou les connecteurs pragmatiques, ou nouveaux : les maf‘ul mu?laq à incidence « énonciative », la négation, l’interrogation.