Traitement en cours...
Paramètres d'accessibilité

Percligia

LES INDES SAVANTES
Éditeur: INDES SAVANTES
Date de parution 13‏/05‏/2021
L'histoire officielle de la République de Turquie est une grande geste écrite àla gloire de ses chefs. En un siècle d'existence, le pays en a eu deux : son fondateur,Mustafa Kemal dit « Atatu¨rk » et son fossoyeur, l'islamiste Recep TayyipErdogan. Avide de grandeur impériale et califale, ce dernier règne sans partagedepuis les élections de novembre 2002 et surtout depuis son accession à la fonctio... Voir la description complète
16,00€
Disponibilité Disponible
Délais de livraison Expédié sous 7 à 10 jours ouvrés
CARACTÉRISTIQUES
Nom d'attributValeur d'attribut
EAN9782846545730
Date de parution13‏/05‏/2021
Poids148 g
Dimensions0٫60 x 15٫00 x 21٫00 cm
Common books attribute
Série5 points
ÉditeurINDES SAVANTES
Collection5 points
Nombre de pages194
Langue du livreFrançais
FormatLivre
AuteurLES INDES SAVANTES
Description
L'histoire officielle de la République de Turquie est une grande geste écrite àla gloire de ses chefs. En un siècle d'existence, le pays en a eu deux : son fondateur,Mustafa Kemal dit « Atatu¨rk » et son fossoyeur, l'islamiste Recep TayyipErdogan. Avide de grandeur impériale et califale, ce dernier règne sans partagedepuis les élections de novembre 2002 et surtout depuis son accession à la fonctionsuprême en 2014.Pourtant, il existe également une tout autre histoire à la fois turque et universelle, une grande geste écrite par de petites gens en quête d'amour, de justice et de liberté, une ode à l'invincible fraternité et sororité entre Aris et Ali, entre Maria et Fatma, une aventure héroïque contée depuis des siècles par les bardes itinérants et les poètes de l'exil, celle des savants et des paysans turcs refusant l'autorité des pachas et des sultans.Trois figures emblématiques de cette histoire populaire vont ébranler entre 1416 et 1420 le règne du sultan Mehmed Ier : le cheikh dissident Bedreddine de Simavna, le paysan hérétique Beurkludjè Mustafa appelé « Percligia » par le chroniqueur byzantin Doukas et le derviche errant Kemal le Torlak de Magnésie."